Vidéo de mariage : amateur VS professionnel

Embrassade de la mariée

Pour vous aider à prendre une décision.

Et si on faisait filmer nos potes ?

Je le répète souvent, il est important de faire filmer son mariage. A partir de ce constat, la seule question qui reste en suspens est « comment faire filmer notre mariage ? ». Il y a deux solutions possibles : faire appel à un professionnel, ou bien mettre ses invités à contribution. Le but de cet article est de vous présenter les avantages et inconvénients de chaque approche pour vous aider à vous faire un avis. Certes, en tant que vidéaste professionnel je gagne à être choisi, mais je trouve qu’il est important que je donne mon avis sur cette question, afin de bien faire comprendre les avantages et raisons de faire appel à moi.

Comparaison

J’ai dans ma besace deux très bons exemples permettant de comparer du travail amateur avec du travail de professionnel : mon propre mariage filmé par mon frère (et une poignée d’autres désigné volontaires), et le mariage de mon frère filmé par moi-même. On se ressemble vaguement (je suis plus mince), on a le même état d’esprit, on a fait des mariages avec des ambiances similaires.

Le mariage filmé par un pro :

Le mariage filmé par un amateur :

Quelques précisions

Avant tout, il faut se dire que pour une vidéo d’amateur, celle de mon mariage avait la meilleure qualité possible : j’avais prêté du matériel semi-professionnel à mon frère. Cela se voit notamment sur notre danse d’ouverture qui est filmée avec un stabilisateur. Même si ce genre de jouet se démocratise, il y a peu de chances que vos invités que vous mettez à contribution filment avec. Il y a cependant une contrepartie au matériel de qualité : il est plus difficile à manier. Ainsi, les personnes à qui j’ai prêté la caméra ont eu un peu de mal à se rappeler qu’il fallait faire la mise au point manuellement, ce qui a produit pas mal de plans flous.

Autre élément qui facilite : l’éclairage de la soirée était géré par l’excellent SoDJ. On avait une salle lumineuse et pleine de couleurs, ce qui est rare dans un mariage. Je me retrouve souvent à me battre avec des pistes de danse plongées dans la pénombre, à devoir tirer parti de la moindre source de lumière. Dans ce genre d’environnement, il serait juste impossible de filmer avec des smartphones bien trop peu sensibles à la lumière. Au passage, SoDJ a aussi couvert le mariage de mon frère. Je me suis régalé avec ses effets de lumière.

Enfin, le montage a été réalisé par moi-même. Il n’y a donc que le filmage qui a été réalisé par un amateur. Or, le montage peut sauver des images catastrophiques : on peut faire une bonne vidéo avec de mauvaises prises.

Avantages de la vidéo d’amateur

  • Elle est gratuite.
  • Le mélange de caméras (appareil photo, Gopro, smartphone) donne un côté DIY rafraîchissant et authentique.
  • Le marié lui-même (moi) a monté sa propre vidéo, il a pu donc faire quelque chose qui correspond à son état d’esprit.

Avantages de la vidéo professionnelle

  • Elle est 1000 fois plus soignée visuellement.
  • Elle propose du son, des gens qui parlent, là où du travail amateur va forcément produire un son inutilisable.
  • Elle fout la paix à vos invités que vous n’avez plus besoin d’embêter avec les vidéos.
  • Le vidéaste filme toute votre journée : il ne manque rien sous prétexte d’avoir été en train de picoler pendant le lancer de bouquet. Il n’est pas alcoolisé au moment de votre danse d’ouverture, et continue donc à filmer droit.
  • Je filme les cérémonies avec beaucoup de soin. Rien qu’au niveau du matériel, on est très loin de ce que peut fournir un amateur.

Conclusion

Avec ma femme, nous sommes heureux d’avoir eu cette vidéo pour notre mariage, même si elle est visuellement plutôt limitée. Elle nous offre des souvenirs très précieux, et rien que pour ça, elle était nécessaire. A l’époque je ne m’étais pas encore lancé dans la vidéo de mariage. Je ne voulais d’ailleurs pas de vidéaste car je n’aimais pas du tout ce que les professionnels proposaient :

  • La grande majorité des vidéastes de mariages proposaient (et proposent toujours) des vidéos de piètre qualité. De manière générale, le mariage est un milieu de requins, avec des prestataires qui pratiquent des tarifs de bâtards pour des résultats plus que discutables. Je vous conseille d’éviter les vidéastes low-cost : vous trouverez toujours un cousin ou un tonton qui pourrait faire des vidéos d’aussi mauvaise qualité pour une bouteille de champagne en guise de rémunération.
  • Les vidéastes avec un certain savoir-faire technique réalisent trop souvent des vidéos lentes et/ou larmoyantes à outrance, le tout dans un enrobage artificiel. Ça ne correspondait pas à ma vision d’un mariage et de comment le filmer. Je voulais quelque chose de plus moderne.

C’est mon propre mariage qui m’a fait prendre conscience de l’opportunité à saisir : je me différencie en filmant en mode reportage de manière dynamique et joyeuse, tout en magnifiant les instants d’émotion. C’est justement en proposant un contraste entre les scènes de rires et les moments où les yeux s’humidifient que l’on arrive à émouvoir, pas en faisant jouer les violons tout le long de la vidéo. Et un mariage est avant tout un événement joyeux et heureux. Il convient de mettre cela en avant.

Philosophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.