L’équipement listé ci-dessous est montré dans l’état actuel : il est différemment arrangé par rapport à hier, et il en sera probablement encore autrement demain, selon mes expériences futures. La priorité est donnée à la rapidité de mise en oeuvre et la mobilité, afin d’être certain de pouvoir capturer les moindres instants de votre événement.

 

Plutôt que d’utiliser des caméras, je tourne avec des appareils photo qui ont des modes vidéo très performants. Ceci pour deux raisons : la portabilité et la discrétion. Ces appareils sont petits, ils permettent de se mouvoir rapidement et de ne pas exhiber un matériel imposant. Il y a cependant une contrepartie : un appareil photo n’étant pas destiné à la vidéo, il faut lui adjoindre beaucoup d’accessoires afin de faire des images satisfaisantes (stabilisation, prise de son, écran déporté, etc.).

Caméra principale : Panasonic GH4

J’en ai deux, pour assurer le filmage en multi-caméra. Appareil photo très réputé pour ses performances vidéo. J’alterne entre le mode 4K et le mode FullHD. Le premier propose une grande image dans laquelle on peut zoomer numériquement. Le second permet de filmer à 50 images/seconde.

Caméra secondaire : Canon EOS 550d

Un appareil qui commence à avoir un certain age mais qui est parfait pour les prises secondaires, monté sur un trépied. Il sert aussi de caméra de secours si jamais un problème se présente sur les caméras principales.

GoPro 4 Black

Le joker : lorsque j’ai une idée de plan un peu saugrenue, un peu risquée ou bien dans des endroits inaccessibles, je la dégaine. Utilisée rarement, mais quand je m’en sers, c’est pour quelque chose de précis. J’ai aussi une Gopro 3, pour deux fois plus de fun.

Objectif Sigma 30mm F/1.4

Mon petit favori. Sa grande ouverture permet d’avoir un beau bokeh et de filmer dans la pénombre.

Objectif Canon 10-18mm

Un grand angle très pratique pour les plans larges.

Les autres objectifs

J’utilise dans des cas très particuliers un 50mm F/1.8 et un 55-250mm pour les sujets lointains (speakers en conférence par exemple).

Shoulder rig

Ce matériel permet de réaliser un filmage à l’épaule efficace : en l’appuyant contre son corps, le cameraman peut faire des images stables. Avec des appareils photo en guise de caméra, le filmage au poignet est à proscrire.

Gimbal

Ce stabilisateur permet de réaliser des plans en mouvement sans aucun tremblement.

Gimbal pour Gopro

Le même principe que le gimbal destiné aux caméras, mais en beaucoup plus petit et mobile.

Speedbooster

Outil génial, qui permet d’utiliser des objectifs Canon sur boitier Panasonic, donne un bonus d’ouverture et de longueur de focale, et facilite la mise au point.

Moniteur externe

Indispensable pour réussir ses images, surtout la mise au point.

Des trépieds

Je ne suis pas un adepte du filmage « statique », mais ces petites bêtes sont très pratiques pour filmer les moments importants à plusieurs caméras pour ne rien rater.

Des microphones

Les spectateurs tolèrent une image de qualité moyenne. Il n’en est pas de même pour le son. Il doit être parfait, sous peine de perdre notre public.